mercredi 6 février 2013

Le stage de Tui Shou de combat à Wuyishan

Nous étions neuf français au stage du maître Wang Xi An, à Wuyishan, du 5 au 15 janvier dernier.

Un stage de pur Tui Shou de combat, épuisant et extrêmement intéressant. Voici notre programme quotidien :

Nous étions en tout une bonne trentaine, outre nous, un péruvien et des chinois.

Démarrage à 6h20, tout petit footing pour aller au lieu d'entraînement, et une heure de Lao Jia avec l'excellent Zhang Bao Zhong, instructeur à Chen Jia Gou  Un heure d'une exceptionnelle richesse. En extérieur quand il ne pleuvait pas trop, avec les montagnes en fond.



Retour à l'hôtel, petit déjeuner, puis on part à la salle d'entraînement pour 9h.

Jusqu'à 11h30, nous sommes divisés en trois groupes. Chaque groupe a son instructeur (le mien était aussi Zhang Bao Zhong !) et quelques coachs, des jeunes de l'école de Chen Jia Gou.

Idem l'après-midi, de 15h à 17h30.

Ces deux cours sont d'une intensité énormes. Chaque jour est consacré à une technique particulière. Ce que nous travaillons principalement, puisque c'est la base de tout, c'est He Jing, la force de la fermeture. Au menu des cours, allers-retours en appliquant les techniques en solo, puis avec un partenaire, et des combats libres. Nous travaillons intensément les uns avec les autres, et dans les combats, nous volons et nous aplatissons en face des redoutables et inbougeables coachs... Les cours se terminent par des pompes, des flexions et des courses sur place ! Histoire de nous achever.

Très bonne ambiance pendant les cours. Les instructeurs et coachs sont aussi redoutables en combat qu'ils sont gentils, agréables, à l'écoute, patients et volontiers rieurs.

Pour finir la journée, après le dîner à 18h, une heure des différents Qi Gong du maître. Et hop, au lit, enfin...

Inutile de dire que nos corps ont réagis assez singulièrement ! Courbatures infernales, épaules paralysées, même se servir des baguettes était devenu une épreuve.

Le dernier jour, examen dans les règles, pour voir si on a bien tout compris, mais bon, au final tout le monde a gagné. Puis une série de combats dans les règles avec arbitre et tout le cérémonial.

Nous en sommes rentrés, tous vivants, et heureux d'avoir participé à une telle aventure, et d'avoir appris tant de choses excellentes.

Je vous posterai des vidéos dans les jours à venir.

Quelques photos en attendant, de l'excellent Zhang Bao Zhong, et des non moins excellents coachs Li Jian An et Wu Xiao Dao :

Zhang Bao Zhong en pose

Tim, Zhang Bao Zhong et moi

Tim, Li Jian An et moi


Tim, Wu Xiao Dao et moi

L'entrée de la salle d'entraînement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire